fbpx

Posts in Comparatifs

Comparaison – Écobulles VS adoucisseurs au sel : PROTECTION PRÉVENTIVE & CURATIVE

avril 7th, 2021 Posted by Comparatifs, Dossiers 0 thoughts on “Comparaison – Écobulles VS adoucisseurs au sel : PROTECTION PRÉVENTIVE & CURATIVE”

Pour avoir une eau douce et dépourvue de calcaire, il convient d’adopter un adoucisseur. De nombreuses offres existent sur le marché. D’un côté, vous avez Ecobulles qui se positionne comme une solution anticalcaire sans sel, économique et respectueuse de l’environnement. De l’autre, vous retrouverez les adoucisseurs au sel. Les deux dispositifs de traitement permettent d’annihiler le calcaire. Quelles sont leurs particularités ?

1.      Principe de fonctionnement

Les différentes solutions de protection contre l’entartrage, qu’il s’agisse d’Ecobulles ou de l’adoucisseur au sel, fonctionne selon différents principes.

Adoucisseur au sel

Toute l’eau utilisée dans votre logement est filtrée via une résine remplie de sel, et qui substitue les ions. À chaque flux, cette résine retient les ions chlorure, intercepte les ions calcium et magnésium. Ce faisant, des ions sodium sont ainsi libérés dans l’eau de consommation. Une fois que la résine est arrivée à saturation, un nettoyage s’impose pour maintenir la qualité de l’eau. Ensuite, il faut procéder à la recharge en sel pour favoriser la reconstitution du dispositif.

Les modèles d’adoucisseurs au sel les plus performants sont très vendus dans le commerce. Pourtant, il provoque une surconsommation d’eau évaluée à 10% pour ces appareils. L’eau issue de la régénération est ensuite renvoyée dans les égouts. Elle contient de forts taux de :

  • Calcium ;
  • Magnésium ;
  • Etc.

Cet aspect du processus est celui qui justifie pourquoi ces adoucisseurs au sel ne sont pas très écologiques. Ils polluent l’environnement par les rejets de chlorure, en entrainant une consommation excessive d’eau.

Ecobulles

Ce dispositif est assez particulier. Dès qu’il est mis en contact avec l’eau, le CO2 se mue en acide carbonique, qui est un acide doux. Le pH de l’eau connait ainsi une diminution, ce qui permet de rendre soluble le calcaire. Ce dernier se transforme alors en bicarbonate de calcium et de magnésium. Le procédé ne laisse aucun goût particulier à l’eau, et ne comporte pas de risque pour les canalisations.

Si vous êtes en quête d’une solution à l’efficacité certaine, adoptez donc Ecobulles. Il vous suffira de raccorder le dispositif après votre compteur d’eau. Il injectera la quantité nécessaire de CO2 dans le circuit, pour que l’eau atteigne l’équilibre calcocarbonique. Ecobulles est donc un système non intrusif, et sans aucune agressivité. En traitant un litre d’eau, vous disposez effectivement de la même quantité d’eau utile.

Par ailleurs, le CO2 utilisé par Ecobulles est de qualité alimentaire. Il n’y a pas de risque pour la santé.

2.      Économie d’énergie et protection entartrage

En fonction du dispositif que vous aurez choisi, faire des économies est possible. L’utilisation de l’adoucisseur au sel permet un transfert plutôt efficace de la chaleur. Cela est rendu possible par des résistances qui ne comportent pas de tartre. Le principe est le même chez Ecobulles. En somme, vous réalisez la même économie d’énergie en utilisant les deux systèmes. Qu’en est-il alors du volet de la protection contre l’entartrage ?

Une fois de plus, il faut savoir que l’adoucisseur au sel et Ecobulles offrent les mêmes performances. Les deux procédés sont efficaces pour protéger vos canalisations, et vos différents appareils électroménagers.

3.      Traces blanches

Selon le choix que vous ferez, l’appareil pour adoucir l’eau laissera des traces blanches plus ou moins importantes. Qu’en est-il dans chaque cas ?

Adoucisseur au sel

Il est toujours conseillé de faire installer cet appareil par un professionnel. Ce dernier pourra alors assurer le réglage sur un titre hydrotimétrique (TH) situé entre 10° et 15°. Un tel indice ne laisse que peu de résidus calcaires qui ne s’incrustent pas. Vous pourriez totalement vous en débarrasser en mettant le TH de l’adoucisseur au sel dans le voisinage de 0°. Par contre, le pouvoir corrosif de l’eau sera plus important. Vos équipements sanitaires en feront les frais.

C’est pour éviter cela, que les fabricants recommandent fortement un réglage du TH de l’eau au moins à 15°.

Ecobulles

Opter pour le dispositif Ecobulles vous permet de réduire significativement les taches blanches sur :

  • Les inox ;
  • Les surfaces foncées ;
  • Les parois de douche ;
  • Etc.

Dans la phase ‘’curative’’, ces traces peuvent être un peu plus envahissantes. Vous n’avez pas à vous inquiéter outre mesure. En effet, Ecobulles solubilise en plus du calcaire qui se trouve dans l’eau, celui de toutes vos installations. Par conséquent, ces traces blanches contiennent des bicarbonates qui sont faciles à nettoyer. Un simple coup d’éponge suffit à vous en débarrasser. Vous pourrez ainsi redonner de l’éclat à votre intérieur.

4.      Centrale à vapeur et lave-vaisselle

Concernant les deux dispositifs, l’attitude à adopter quant à la centrale à vapeur est pratiquement la même. Vous devrez scrupuleusement vous référer à la notice d’utilisation de la machine. Il n’est pas rare que certains fabricants suggèrent l’utilisation d’eaux déminéralisées, et d’autres, des eaux du robinet. Tenez donc compte de cet aspect, si vous souhaitez tirer le meilleur parti de votre adoucisseur au sel ou Ecobulles.

Par contre, les différences notables s’observent en ce qui concerne le lave-vaisselle. L’utilisation d’un adoucisseur au sel vous dispense de rajouter du sel dans le lave-vaisselle. Avec Ecobulles, il faudra procéder différemment. Vous pourriez selon les circonstances, ajouter du sel dans la machine. Ainsi, vous n’aurez pas la présence de trace blanche aux pieds des verres. Même si c’était le cas, un simple coup de chiffon permet de les éliminer.

Avec l’Ecobulles, vérifiez si votre lave-vaisselle possède un réglage particulier pour la dureté de l’eau. Si oui, réglez sur l’indice qui convient.

5.      Effet curatif, linge et produits de nettoyage

L’effet curatif de l’adoucisseur au sel est très négligeable. Il ne permet ni d’éliminer le tartre, ni les dépôts organiques. Ce n’est pas le cas avec l’Ecobulles. Vous pourrez détartrer de manière douce et progressive, toute l’installation de votre logement y compris. Le ballon d’eau chaude, les sanitaires et autres retrouveront donc leur brillance du premier jour. De plus, Ecobulles permet la suppression du calcaire et autres dépôts organiques. C’est d’ailleurs la seule solution curative du marché.

En ce qui concerne le linge, les adoucisseurs au sel  sont efficaces mais il faut se méfier des allergies, car des résidus lessiviels peuvent subsister dans les fibres du linge. Une eau adoucie rince très peu. Ecobulles vous donnera par contre une satisfaction totale. La solubilité des bicarbonates dans l’eau assouplit énormément le linge. Ils sont d’ailleurs éliminés pendant le rinçage. Aucun résidu lessiviel ne subsiste avec le pouvoir rinçant d’une eau enrichie au CO2.

Quant à l’usage des produits de nettoyages, les deux solutions vous feront réaliser des économies de détergents et assouplissants. Pour l’adoucisseur au sel, cela est lié à l’action moussante de l’eau traitée. Chez Ecobulles, le pouvoir rinçant d’une eau enrichie au CO2 fait toute la différence.

Comparaison – Écobulles VS adoucisseurs au sel : BIEN-ÊTRE & SANTÉ

février 7th, 2021 Posted by Comparatifs, Dossiers, Santé 0 thoughts on “Comparaison – Écobulles VS adoucisseurs au sel : BIEN-ÊTRE & SANTÉ”

L’eau provenant du robinet n’est pas toujours propre à la consommation. En effet, il arrive souvent qu’elle comporte d’importantes quantités de calcaire. Vous avez surement déjà remarqué des tartres sur votre vaisselle ou vos vêtements. Par ailleurs, une eau non filtrée peut être un risque majeur pour la santé. Entre l’Ecobulles et l’adoucisseur au sel, quel dispositif choisir pour s’assurer le bien-être et une bonne santé ?

1.      Ecobilan sur 10 ans

Après une décennie d’utilisation, le bilan écologique de l’Ecobulles ou l’adoucisseur au sel n’est pas le même. Cela est surtout lié aux différences notables qui existent entre les deux dispositifs. Voici l’essentiel à retenir de ce comparatif :

Adoucisseur au sel

Pour un foyer de 4 personnes, le bilan écologique après l’usage de l’adoucisseur au sel se présente comme suit :

  • 200 kg de sel consommés ;
  • 120 m3 minimums d’eau gaspillés.

Il faut en plus noter que cette dernière quantité est fortement polluée par le chlorure. Au vu de tous ces chiffres, il est évident que l’adoucisseur au sel présente un mauvais Ecobilan sur 10 ans.

Ecobulles

En considérant un foyer de 4 personnes qui utilisent le dispositif Ecobulles, l’Ecobilan sur 10 ans est de :

  • 120 g de CO2 neutralisés en moyenne ;
  • Aucun gaspillage d’eau ;
  • Aucun rejet de chlorure.

Vous pouvez donc vous rendre compte de la belle performance d’Ecobulles, après une période d’utilisation décennale. C’est une solution respectueuse de la nature, et qui n’a aucune incidence négative sur elle. Vous avez énormément à gagner en l’adoptant.

2.      Hygiène

D’un point de vue hygiénique, Ecobulles et l’adoucisseur au sel sont diversement appréciables. En ce qui concerne le premier, le principe ne requiert pas un stockage de l’eau. Par conséquent, il n’y a aucun risque de pollution bactérienne. De plus, le CO2 est connu pour être bactériostatique. Cela veut dire qu’il empêche de manière naturelle, la prolifération des bactéries. C’est donc une solution très hygiénique, et qui ne présente aucun danger pour la santé.

Le constat est tout autre avec l’adoucisseur au sel. Il faut noter un certain risque de pollution bactérienne. N’oubliez pas le principe consiste à conserver l’eau dans le lit des résines. Il en est de même dans le bac de stockage du sel. Par conséquent, vous devez absolument désinfecter chaque année. Il est possible de le faire bien avant ce terme, si vous remarquez une forte présence de saletés.

3.      Équilibre / Goût de l’eau

Selon le système que vous aurez choisi, l’équilibre/goût de l’eau ne sera pas le même. Voici ce que vous devrez peut-être savoir avant de faire un choix définitif :

Adoucisseur au sel

L’eau traitée est déminéralisée, car elle permet l’échange de calcium et de magnésium. Ils sont tous les deux remplacés par le sodium. Cela justifie le goût sodé quand vous buvez cette eau. De plus, elle est déconseillée pour les personnes qui suivent un régime sans sel. Si l’eau est très dure, une importante quantité de sodium peut compromettre sa consommation. C’est pour cela qu’il est peu recommandé de boire l’eau obtenue par adoucissement au sel.

Le dispositif élimine une bonne partie des minéraux qui sont essentiels pour la santé. Même le pH de l’eau est changé.

Ecobulles

Il n’y a rien à reprocher à une eau traitée par le système Ecobulles. Bien au contraire, elle conserve l’entièreté de ses propriétés minérales. Les bicarbonates qu’elle contient la rendent d’ailleurs plus digeste. En matière de goût, vous ne ressentirez donc aucune gêne. Cependant, il faut savoir qu’elle contient une certaine quantité de gaz. Ecobulles fonctionne grâce à l’injection de CO2 dans les installations du logement.

4.      Bien-être de la peau

Outre les qualités gustatives de l’eau adoucie, il faut aussi prendre en compte d’autres aspects dans le choix d’un processus. En effet, les effets peuvent être très variables sur la peau. Voici ce qu’il en est dans les faits :

Adoucisseur au sel

Au contact de la peau, cette eau est assez agréable. Par contre lors d’un rinçage, vous pourriez ressentir cette sensation ‘’de gras’’ sur l’épiderme. Si vous avez trop adouci votre eau avec ce dispositif, le ressenti sera encore plus exacerbé. C’est pour cela qu’il faudra simplement accroitre la consommation d’eau, pour que le rinçage soit optimal. Les personnes les plus sensibles remarqueront la diminution des rougeurs, et irritations.

Cela est lié à la faible présence des carbonates de calcium, et de magnésium.

Ecobulles

L’eau traitée par Ecobulles laisse une très douce sensation au contact de la peau. Cela s’explique tout simplement par la légère diminution du pH de l’eau. Ce faisant, il se rapproche énormément de celui de la peau. C’est ce qui permet de réduire significativement les rougeurs et autres irritations cutanées.

5.      Pouvoir rinçant

Adoucisseur au sel

D’entrée de jeu, il faut savoir que le pouvoir rinçant de l’adoucisseur au sel est très peu élevé. Il est d’ailleurs inférieur à celui d’une eau « brute ». Au moment du rinçage, cette eau ainsi obtenue laisse un contact désagréable sur la peau. Vous aurez l’impression d’avoir quelque chose de gras collée sur votre épiderme. Pour vous en débarrasser, vous consommerez plus d’eau. Par contre, pour les lavage et rinçage du linge, il n’y a rien à reprocher. Le linge reste très souple.

Ecobulles

Ecobulles possède un pouvoir rinçant très élevé. Il est encore plus renforcé par l’addition de CO2. Ainsi au moment du rinçage, vous ressentez un vrai confort incomparable. Par ailleurs, cela vous fait réaliser des économies d’eau. Quant au pouvoir rinçant, il a fait l’objet d’un dépôt de brevet par ECOBULLES numéro 00 9643 « procédé de rinçage à l’intérieur de cuves ou autres contenants à l’aide de l’eau enrichie au CO2 permettant d’économiser de l’eau ».

En somme, Ecobulles vous permet d’avoir une eau dont le pH est voisin de celui de l’épiderme. Vos cheveux gagnent en brillance, et le linge est plus facilement assoupli.

Ecobulles ou les adoucisseurs au sel possèdent leurs propres caractéristiques, en ce qui concerne le bien-être et la santé. Avant de choisir l’une ou l’autre de ces solutions, il convient de bien se renseigner au préalable.

Comparaison – Écobulles VS adoucisseurs au sel : INSTALLATION

avril 7th, 2020 Posted by Comparatifs, Dossiers, Fonctionnement, Santé 0 thoughts on “Comparaison – Écobulles VS adoucisseurs au sel : INSTALLATION”

Pour réduire la dureté de l’eau, vous devrez choisir entre Ecobulles et les adoucisseurs au sel. Ce sont des dispositifs dont l’installation permet de baisser la teneur en calcaire de l’eau. Ainsi, elle devient saine et potable. Ecobulles est une solution anticalcaire sans sel, totalement respectueuse de l’environnement et peu coûteuse. Les adoucisseurs au sel rendent l’eau moins dure, mais avec un principe différent. Comment choisir selon leurs modes d’installation ?

1.      Installation

Indépendamment de leur efficacité, Ecobulles et l’adoucisseur d’eau au sel s’installent différemment. Voici ce qu’il en est :

Adoucisseur au sel

Pour cette installation, il vous faudra contacter un plombier compétent. En effet, l’évacuation se fera par le réseau des eaux usées. Ce n’est qu’ainsi que la résine utilisée pourra se régénérer convenablement. Prévoir un point d’eau non traitée, de même qu’un by-pass est nécessaire. Vous pourrez alors régler la dureté de l’eau, au cas où l’adoucisseur au sel n’en serait pas doté. Une fois l’installation faite, l’eau arrive dans un premier réservoir contenant des billes.

Ces dernières sont chargées négativement, et endiguent les minéraux nuisibles de l’eau. Ce premier filtrage permet à l’eau de s’écouler vers le réservoir de sel. Là, les billes gorgées d’ions sodium assimilent les ions magnésium et calcium. Une fois l’eau totalement adoucie, il ne lui reste plus qu’à sortir par la vanne de contrôle.

Ecobulles

Pour l’installation de ce dispositif d’épuration de l’eau, peu de compétences en plomberie sont requises. Cependant, il est recommandé de faire régler le pH par un professionnel. L’avantage ici est qu’il n’est pas nécessaire d’utiliser un by-pass, ou un dispositif d’évacuation. Selon les fournisseurs, le module gaz relié à la bouteille de CO2 peut mesurer entre 70 et 88 cm. Son diamètre avoisine généralement une vingtaine de centimètres.

Ces différents modules ne forment pas un tout. Leur installation peut se faire indépendamment les uns des autres.

2.      Nuisances sonores

Pour adoucir l’eau de votre logement, il faut parfois être prêt à en payer le prix. Selon le dispositif que vous aurez choisi, vous ferez probablement face à quelques nuisances sonores. C’est notamment le cas avec l’adoucisseur au sel. Sachez que c’est un appareil assez bruyant au cours de sa phase de régénération. Celle-ci se produit généralement au milieu de la nuit. Vous devrez alors veiller à l’installer dans un endroit où le bruit ne sera pas trop assourdissant.

Quant à Ecobulles, autant savoir que le procédé est totalement silencieux. Vous pourrez donc dormir sans aucune crainte d’être perturbé dans votre sommeil. Seule l’électrovanne, l’un des composants de l’appareil pourrait émettre un léger bruit. Pour réduire au maximum cette probabilité, le fournisseur l’a équipé d’un coussinet. Ainsi, Ecobulles est plus silencieux que vous pourriez l’imaginer d’un appareil qui réduit la dureté de l’eau.

3.      Encombrement

Avant de choisir un dispositif pour adoucir l’eau, il convient de tenir compte de sa taille. En effet, l’espace dont vous disposez dans votre logement n’est peut-être pas adapté. Concernant l’adoucisseur au sel par exemple, sachez qu’il est volumineux et non modulable. Pour un foyer de 4 personnes, ses mesures indicatives sont dans l’ordre de 50 x 30 x 110 cm. Certains constructeurs proposent quand même des appareils de taille plus petite.

Malgré tous ces efforts, ce dispositif reste malgré tout encombrant et volumineux. C’est justement pour cela que de nombreuses personnes font le choix d’Ecobulles. L’installation a d’abord l’avantage d’être modulable, et l’équipement très peu encombrant :

  • Tableau électrique : 17 x 17 x 6 cm ;
  • Partie hydraulique : 44 cm ;
  • Bouteille de gaz : hauteur comprise entre 70 et 90 cm, diamètre de 20 cm.

Avec ces dimensions, vous remarquez aisément qu’Ecobulles n’est pas du tout encombrant. Deux modules composent le modèle « Essentiel » de la gamme Habitat :

  • Le module hydraulique qui comporte toute l’électronique. Il mesure 44 cm avec le pot filtre, a une hauteur de 18 cm et est profond de 8 cm. Vous pourrez l’installer de manière horizontale ou verticale.
  • Un module gaz assemblé à la bouteille de CO2, dont la hauteur moyenne est de 88 cm. Le poids est de 10 kg, pour un diamètre d’une vingtaine de centimètres.

4.      Maintenance

Selon le choix que vous ferez pour réduire le calcaire dans l’eau de consommation, il faudra maintenir le système. Voici l’essentiel dans chaque cas :

Adoucisseur au sel

Il est fortement recommandé de suivre obligatoirement, et régulièrement le niveau de sel dans le bac. Vous pourrez souscrire un contrat d’entretien impératif avec un spécialiste, afin de limiter les risques bactériens. Par ailleurs, cela permettra de surveiller les réglages de l’adoucisseur au sel. Ce dernier implique aussi une contrainte, et la manipulation fréquente de sacs de 25 kg de sel. La surconsommation de l’eau est également à prévoir.

Ecobulles

Avec une bouteille de 10 kg de CO2, vous pourrez traiter une quantité d’eau comprise entre 50 et 100 m3. Tout dépendra évidemment de la dureté du liquide. La manipulation et la maintenance sont certes moindres, mais pas inexistantes. En matière de maintenance, il faudra vérifier l’aspect technique de la machine. C’est ainsi que vous pourrez vous assurer de la mise à l’équilibre calcocarbonique.

Outre cet aspect, il faudra aussi relever la consommation d’eau et le contrôle de la dureté de l’eau. Ces informations vous permettront de savoir quand changer la bouteille de CO2.

5.      Fosses septiques et microstations

L’un ou l’autre des deux systèmes d’épuration de l’eau engendrera des rejets. Il est important de s’y intéresser, avant de faire un choix.

Adoucisseur au sel

Au cours de sa phase de régénération, ce dispositif émet d’importantes quantités de chlorures. Ces dernières sont contenues dans l’eau, et éliminent toute vie microbienne. Plus loin, cela n’est pas sans incidence négative sur le rendement des microstations ou des fosses. C’est la raison pour laquelle, plusieurs fabricants de systèmes d’assainissement écartent l’utilisation des adoucisseurs au sel. Leurs appareils peuvent alors fonctionner de manière optimale et sans mauvaises odeurs.

Ecobulles

L’avantage avec ce dispositif est qu’il est totalement compatible avec tous les systèmes d’assainissement. Vous n’avez cependant pas besoin de le raccorder au réseau d’eaux usées. En effet, Ecobulles n’occasionne aucune surconsommation d’eau.

Les dernières actualités

HYPER U BOULAZAC

Ecobulles Périgord sera présent dans la galerie marchande du magasin Hyper U à Boulazac du 12 au 14 mars 2021. N’hésitez pas à venir découvrir nos produits dans le strict respect des gestes barrière ! Lire la suite →

E. LECLERC AMNEVILLE

Du 4 au 6 mars 2021, retrouvez Ecobulles Lorraine dans la galerie marchande du magasin E. Leclerc d’Amnéville. N’hésitez pas à venir rencontrer notre équipe qui sera ravie de vous accueillir dans le respect des gestes barrières. Lire la suite →

HOME EXPO LUXEMBOURG

Du 10 au 18 octobre 2020, Ecobulles Luxembourg participera au salon Home Expo à Luxexpo. Nous serons ravis de vous accueillir sur notre stand afin de vous faire découvrir les produits Ecobulles ! Lire la suite →

FOIRE DE PERIGUEUX

Retrouvez Ecobulles Périgord à la foire de Périgueux qui se tiendra du 12 au 20 septembre 2020 au Parc des Expositions. Hall Montaigne stand M610 Lire la suite →